Contenu

Conjoncture animale Grand Est, Septembre et octobre 2018

La production laitière est à la hausse, tant pour le segment conventionnel que le segment biologique. Les prix sont à la hausse également de janvier à août par rapport à l’an dernier.
Les cotations des bovins sont globalement en repli par rapport à l’an dernier, pour des abattages en hausse en juillet puis en baisse en août. Les exportations de broutards continuent leur baisse entamée depuis quatre mois. La situation est hétérogène selon les catégories d’animaux. La sécheresse, ainsi que la hausse du coût des facteurs de production, pourraient accentuer la décapitalisation saisonnière des cheptels.
Les abattages des ovins ont connu leur pic saisonnier lié aux fêtes religieuses, mais les cours n’ont pas pour autant augmenté et poursuivent une tendance baissière. Les abattages sont également dynamiques en porcins pour des cotations qui restent constantes et sous les niveaux de 2017. A noter des exportations nationales en hausse notamment vers la Chine

Conjoncture animale, septembre et octobre 2018 (format pdf - 636.7 ko - 23/10/2018)