Contenu

Conjoncture animale Grand Est, mai et juin 2019

La production laitière se contracte au mois d’avril de l’ordre de 2 % sur un an et de 3,2 % sur le premier quadrimestre de 2019, malgré une progression du lait biologique.
Les abattages de bovins sont en recul en mars, notamment dans les départements alsaciens, avant de se stabiliser en avril.
Le marché des ovins a connu son sursaut saisonnier lié aux Fêtes Pascales. Les abattages ont logiquement suivi cette demande.
Enfin, la demande, et donc les cours mondiaux du porc sont en forte hausse de par l’impact et la propagation de la Peste Porcine Africaine, en Asie notamment.

Conjoncture animale Grand Est, mai et juin 2019 (format pdf - 436.4 ko - 02/07/2019)