Contenu

Grande région : Découverte de l’enseignement technique agricole luxembourgeois

Une délégation de personnels des établissements publics d’enseignement agricole de l’ancien territoire lorrain, accompagnés de cadres du service régional de la formation et du développement (SRFD) s’est rendue le 1er février dernier au Lycée Technique Agricole (LTA) d’Ettelbruck (Luxembourg). Cette rencontre était organisée dans le cadre de la mission régionale « La Grande Région (“GroßRegion”) au service de l’éducation au développement durable et de la formation » . Après une présentation mutuelle des délégations françaises et
luxembourgeoises et une visite guidée de l’imposant établissement construit en 1932, le programme de la journée a été rythmé par différents ateliers thématiques relatifs :

  • aux stages en entreprise et à l’étranger,
  • au maraîchage bio,
  • ainsi qu’aux fermes conventionnées.

La journée s’est terminée par la visite de l’exploitation du lycée à Bettendorf où sont notamment expérimentés le désherbage mécanique, la rotation de grandes cultures et de maraîchage sur une parcelle bio ainsi que différentes méthodes de fertilisation des sols.

Chaque séquence a donné lieu à de nombreux échanges et questionnements de la part de la délégation française qui découvrait les spécificités de l’enseignement technique agricole luxembourgeois comme le recours aux exploitations professionnelles avec lesquelles le lycée passe une convention pour permettre la mise en pratique des enseignements (essentiellement dans le

domaine de l’élevage et les grandes cultures) mais aussi les spécificités propres au statut de lycée d’Etat, faute de décentralisation comme celle mise en œuvre en France depuis trente ans. Les méthodologies d’évaluation des compétences des apprenants mises en oeuvre par le LTA suite à la suppression des notes lors de la dernière réforme du système luxembourgeois d’enseignement professionnel a particulièrement suscité l’intérêt des équipes pédagogiques françaises. Le LTA s’est vu en effet chargé par le ministère de l’éducation nationale, en tant qu’unique établissement public d’enseignement technique agricole présent sur le territoire luxembourgeois, de l’élaboration des référentiels nationaux d’évaluation des compétences professionnelles dans le domaine agricole, de la forêt, de l’environnement et de la

protection de la nature, et de l’horticulture. Dans l’autre sens, les hôtes luxembourgeois ont eu le plaisir de nouer des contacts pour s’enrichir de l’expérience française dans l’adaptation au contexte propre à l’enseignement technique des réglementations relatives à la sécurité des mineurs mis en situation professionnelle au cours de leur formation (débardage, moisson..). Les échanges très riches et variés ont aussi porté sur d’autres spécificités de l’enseignement technique agricole luxembourgeois comme le système éducatif modulaire et le multilinguisme.