Contenu

Journée Internationale de la Prairie du 4 octobre 2016 : La prairie au cœur des enjeux économiques

Inauguratin de la journée internationale de la Prairie du 4 octobre 2016

La 10ème Journée Internationale de la Prairie s’est déroulée le 4 octobre dernier pour la première fois en France, avec plus d’un millier de participants.
Organisée par Arvalis-Institut du végétal en partenariat avec les pays organisateurs historiques (Allemagne, Belgique, Luxembourg de la Grande Région transfrontalière), elle a rassemblé de nombreuses personnalités :

  • dont M. Jean-Luc PELLETIER, Président de la Chambre régionale d’agriculture Grand Est et président de la Commission régionale d’Arvalis-Institut du végétal,
  • René COLLIN ministre de l’agriculture, de la nature, de la ruralité, du tourisme et des aéroports, de la Wallonie et délégué à la Représentation à la Grande Région,
  • Fernand ETGEN, ministre de l’agriculture, de la viticulture et de la protection des consommateurs du Luxembourg,
  • Roland KRÄMER, secrétaire d’Etat à l’Environnement et à la Protection des Consommateurs de la Sarre,
  • Gisela HORIX, conseillère ministérielle de l’économie, des transports, de l’agriculture, de la viticulture de Rhénanie-Palatinat,
  • Philippe MANGIN, vice-président du Conseil régional Grand Est et le Préfet de Région Grand Est, Stéphane FRATACCI.

Elle s’est déroulée sur le site de la ferme expérimentale d’Arvalis-Institut du végétal, ici à Saint-Hilaire en Woëvre, avec le soutien financier de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse et du Conseil régional Grand Est.
Les établissements d’enseignements agricoles et leurs apprenants ont également participé à son organisation.

Cette journée a été l’occasion, pour la nouvelle région Grand Est, d’affirmer sa volonté de coopération transfrontalière au sein de la Grande Région, en particulier dans le domaine agricole sur la thématique des prairies dont l’importance et les enjeux tant vis-à-vis des filières d’élevage que de la préservation des ressources naturelles, sont majeurs. Elle a concrétisé un peu plus l’intensification du partenariat interrégional dans le domaine agricole sous l’impulsion de la Wallonie, qui assure la présidence du Sommet de la Grande Région depuis 2015. En effet, à l’initiative de René COLLIN, président du Sommet de la Grande Région transfrontalière, un groupe de travail dédié aux questions agricoles et forestières s’est mis en place et a permis d’organiser la première conférence ministérielle agricole de la Grande Région, qui s’est tenue le 25 août dernier dans le cadre de la foire de Libramont en Wallonie.

Cette Conférence ministérielle a donné lieu à la signature d’une Charte de l’agriculture en Grande Région : Charte Agriculture-Grande-Region-2016 (format pdf - 473.9 ko - 07/10/2016)
Table ronde de la journée internationales de la Prairie du 4 octobre 2016
qui engage collectivement les partenaires à coordonner leurs efforts en matière agricole, « en vue de concourir à une amélioration de l’efficacité économique, de la qualité environnementale de l’agriculture, ainsi qu’au renforcement de l’équité sociale au profit des agriculteurs et de l’ensemble des habitants ».
Une meilleure connaissance réciproque est une étape essentielle vers des travaux efficaces car elle permet de mettre en évidence les points de convergence. De fait, la Grande Région transfrontalière est une terre d’élevage et de polyculture-élevage, un territoire où les prairies tiennent une place prépondérante, le tiers de la surface agricole. La production laitière, qui représente la moitié du cheptel bovin de la Grande Région, totalise 4 milliards de litres par an soit environ 15 % de la production totale française ou allemande.

Même si elle n’a pas toujours été aussi largement présente dans les paysages, l’herbe est une ressource naturelle et une richesse régionale qu’il faut apprendre ou réapprendre à valoriser et à faire fructifier. Au-delà de ses intérêts environnementaux déjà bien connus, pour la biodiversité, la protection des ressources en eau, garante de la qualité de nos paysages, la prairie est aussi une opportunité économique pour les systèmes de polyculture-élevage qu’il convient de transformer en avantage compétitif.

L’ensemble des partenaires ont pu réaffirmer leur engagement dans ce sens, avec une résonance toute particulière dans le contexte économique actuel de crise laitière qui perdure maintenant depuis plus d’un an.
Les partenaires de la Grande Région transfrontalière se sont donnés les prochains rendez-vous suivants :
-  le salon Agrimax qui se tiendra à Metz du 27 au 29 octobre prochain,
-  la 11ème édition de la journée internationale de la prairie le 21 mai 2017 en Rhénanie-Palatinat.