Contenu

La Conférence du Rhin Supérieur organise sa table ronde « Santé et Bien-être animal »

Un groupe d’experts transfrontalier « santé et bien-être animal »
Dans le cadre de la Conférence franco-germano-suisse du Rhin Supérieur (CRS), la DRAAF Grand Est a organisé le vendredi 30 juin dernier à la cité administrative Gaujot à Strasbourg, une table ronde sur la thématique de la santé et du bien-être animal.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre du mandat confié par le préfet de la région Grand Est, président de la CRS pour l’année 2017, au groupe de travail transfrontalier « agriculture » de la CRS : mener une analyse comparative de la mise en œuvre des directives européennes et suisse en matière de protection des animaux dans les élevages du Rhin Supérieur. Pour ce faire, un sous-groupe d’experts a été constitué dont les résultats des travaux ont pu être présentés en introduction de la table ronde : cartographie des populations animales dans le Rhin Supérieur, gestion de crise, conditions et pratiques d’élevage, politiques agricoles. Les études ont volontairement été restreintes à l’élevage des animaux de rente sans aborder dans un premier temps les problématiques liées au transport et à l’abattage.

Au-delà des résultats présentés lors de cette réunion, la rencontre a permis aux différents participants de mieux se connaître, de comparer les mesures d’accompagnements existantes, et de réfléchir à d’éventuelles pistes de coopérations transfrontalières.

Des échanges constructifs sur un sujet passionné
En seconde partie de réunion, les ONG ont exposé les thématiques de travail qu’elles considèrent prioritaires : la densité de production, les parcours (aire d’exercice et pâturage), les conditions de logement, les pratiques d’élevage et la gestion transfrontalière des crises épizootiques ou épidémies.

Après discussion, les participants ont retenu les thèmes prioritaires suivants : les porcs (liberté de mouvement), les bovins (pâturage, parcours et système en entravée), la liberté de mouvement pour les poules pondeuses et volailles de chair, les pratiques d’élevage en élevage porcins, le traitement des poussins mâles, les pratiques d’élevage des poules pondeuses et dans une moindre mesure l’élevage des veaux et l’accès au pâturage des caprins. Les conditions d’élevage ont été mises en avant plus prioritairement devant les pratiques mêmes d’élevage déjà bien réglementées.

Après des échanges constructifs et de qualité, décision a été prise de poursuivre les travaux tant sur les thèmes précédents que dans une démarche plus transversale, telle que l’analyse de la valorisation des produits respectueux du bien-être animal ou les différentes approches des politiques publiques de la Suisse et de la partie franco-allemande. Le groupe d’experts de la CRS prévoit de se réunir dans l’été pour valoriser la matière issue des débats, et de se retrouver avec les ONG en début d’automne pour poursuivre les échanges.

La table ronde a pris fin aux alentours de midi. Un buffet réalisé avec des produits locaux attendait l’assemblée avant son départ pour une visite d’exploitation avicole à Altenheim, qui regroupent les 3 types d’élevages pour 30 000 poules pondeuses : sol, plein air et bio.

Un autre rendez-vous de taille à venir

En conclusion de cette journée riche et instructive, le groupe dispose de la matière pour continuer d’approfondir la problématique transfrontalière santé et bien être animal, mais également de quoi préparer le prochain rendez-vous important : le colloque transfrontalier « santé et bien-être animal » programmé le 8 Novembre au lycée agricole d’Obernai, sous la présidence du préfet de la région Grand Est.