Contenu

Les PAI, CEPPP, Stages 21 heures en 2018-2020

La politique rénovée de l’installation/transmission est au service de la création d’emplois et de la diversité des agricultures. Afin d’offrir à chaque porteur de projet, en vue d’une installation en agriculture, la possibilité de s’y préparer au mieux, le parcours préparatoire à l’installation se compose en trois étapes avant la phase de demande des aides à l’installation :
- l’information sur le parcours et la présentation de l’autodiagnostic des compétences,
- l’établissement du plan de professionnalisation personnalisé
- le stage de formation de 21 heures.
A chaque étape, une structure d’accompagnement intervient.

Pour cela ont été labellisés dans chaque département pour la période 2018-2020 un Point Accueil Installation (PAI) et un Centre d’Élaboration du Plan de Professionnalisation Personnalisé (CEPPP). Les organismes de formation mettant en œuvre le stage collectif de 21 heures ont été également habilités.
Les cahiers des charges contiennent les attendus auxquels les structures retenues doivent se conformer à compter de leur labellisation et habilitation.

Vous trouverez ci-dessous les arrêtés et décision, accompagnés des cahiers des charges.

Au regard des prescriptions du cahier des charges, une attention particulière est portée sur :
-  Point Accueil Installation : la présentation de l’autodiagnostic des compétences destiné à aider les porteurs de projet à identifier leurs compétences et les compétences nécessaires à la bonne réussite du projet ; l’accompagnement des porteurs de projet jusqu’au centre d’élaboration des PPP
-  Centre d’élaboration des PPP : l’analyse des compétences par le conseiller compétence ; le contenu du PPP en complément du stage de formation de 21 heures.
-  Le stage de formation 21 heures : en tant que formation à part entière, il ne doit pas se limiter à des présentations juxtaposées de partenaires locaux de l’installation mais il doit s’attacher à construire les séquences de la formation de manière cohérente en interpelant le porteur de projet sur les différentes facettes du caractère durable de son projet.

Pour tout renseignement : contacter Benoit VIGREUX 03.55.74.11.92, benoit.vigreux@agriculture.gouv.fr