Contenu

Virus de la Tomate : appel à la vigilance et à la prévention concernant le virus ToBRFV

Qu’est-ce que le ToBRFV ?

Le Tomato Brown Rugose Fruit Virus (ToBRFV) ou « virus du fruit rugueux de la tomate brune » est un nouveau virus émergent dangereux pour les cultures de tomates, poivrons, piments et dans une moindre mesure les aubergines. Il est sans danger pour l’homme.

Ce virus a été détecté pour la première fois en Europe en 2018 en Allemagne (éradiqué depuis) et en Italie, puis en 2019 aux Pays-Bas, Royaume-Uni et Grèce. Un premier cas a été confirmé en France dans le Finistère en février 2020.

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) précise que le risque d’introduction, de dissémination et d’impact pour les cultures en France est élevé. En effet, il peut infecter jusqu’à 100% des plantes sur un site de production. Les conséquences économiques sont donc importantes.

Ce virus se dissémine facilement par simple contact. Il est principalement véhiculé par les plants et les semences, ainsi que par l’activité humaine (manipulation, outils...). Il est très stable et peut survivre plusieurs mois sur des supports inertes sans perte de pouvoir infectieux.

Tous les types de cultures peuvent être impactés : agriculture conventionnelle, biologique, en protection biologique intégrée, sous serre et plein champ, y compris chez les jardiniers amateurs et les particuliers.

Il n’existe à ce jour pas de variété résistante à ce virus ni de traitement possible. L’éradication de la contamination passe donc notamment par la destruction des plants contaminés.

Ce virus est encadré par le règlement d’exécution (UE) 2020/1191 établissant des mesures destinées à éviter l’introduction et la dissémination du ToBRFV dans l’Union (format pdf - 98.1 ko - 13/08/2020).

Symptômes de ToBRFV

Chloroses, mosaïques et marbrures sur les feuilles, tâches nécrotiques sur les pédoncules, calices et pédoncules floraux.

Décoloration des fruits résultant d’une maturation irrégulière, avec des tâches jaunes ou brunes, des déformations et parfois des symptômes de rugosité caractéristiques, devenant ainsi non commercialisables.

Symptômes ToBRFV Tomate (format pdf - 149 ko - 25/02/2020)

Comment éviter le ToBRFV ?

Il s’agit pour tous les producteurs, mais aussi les jardiniers amateurs et les particuliers de faire preuve de vigilance.

Lors de l’achat de semences ou de plants de tomates, piments ou poivrons, il convient de s’assurer qu’ils sont accompagnés d’un certificat ou passeport phytosanitaire garantissant leur statut indemne vis-à-vis du virus.

Des mesures de prévention doivent être strictement appliquées par l’ensemble des acteurs (professionnels, inspecteurs des services de l’État en charge de la surveillance du territoire, particuliers, journalistes, …) pour prévenir toute introduction et diffusion du virus sur le territoire : nettoyage-désinfection systématique du matériel (chaussures de travail, chariots de transport, outils, etc.) et des mains après manipulation des plants, semences, ou fruits de tomates, poivrons ou piments de l’exploitation ; le matériel et les vêtements et équipements de travail doivent être spécifiquement dédiés à la manipulation des végétaux sensibles.

Il est recommandé que seule les personnes ayant à travailler dans les exploitations soient habilitées à rentrer dans les zones de production.

Critères à prendre en compte dans l’analyse de risques vis-à-vis de ToBRFV dans le cadre de l’élaboration d’un plan de surveillance par un opérateur professionnel

En vertu de l’article 5 de l’ arrêté ministériel du 11 mars 2020 relatif à la lutte contre le Tomato brown rugose fruit virus « ToBRFV » (format pdf - 85.9 ko - 15/04/2020), les professionnels doivent élaborer un plan de surveillance relatif au ToBRFV sur la base d’une analyse de risques.

Ce plan de surveillance doit permettre la mise en œuvre d’autocontrôles suivant une analyse de
risque établie à l’échelle du site ou de l’unité de production et ce, à des périodes propices à l’observation de symptômes.

L’ instruction technique 2020-237 (format pdf - 1.4 Mo - 15/04/2020) précise les critères à prendre en compte afin de réaliser cette analyse de risques et cibler au mieux la surveillance :

I. Généralités et éléments de contexte
1. Modes de transmission et de dissémination
2. Distribution du ToBRFV dans le monde
3. Symptômes
4. Production et zones à enjeux en France
5. Facteurs de risques de dissémination du ToBRFV
II. Critères pour l’analyse de risque pour l’établissement d’une plan de surveillance
ANNEXE 1 : Mesures de prophylaxie et de biosécurité
ANNEXE 2 : Symptômes de ToBRFV
ANNEXE 3 : Zones de production en France
ANNEXE 4 : Signalement
ANNEXE 5 : Protocole de prélèvement

Que faire en cas de suspicion de symptômes de ToBRFV ?

Contacter immédiatement le SRAL afin que des mesures de lutte puissent être mises en place dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, l’ instruction technique 2020-280 (format pdf - 764.1 ko - 20/05/2020) précise les modalités de gestion de l’unité de production en cas de foyer, notamment en ce qui concerne la désinfection et le protocole de vide sanitaire requis.

Contact : DRAAF Grand-Est / SRAL (Service Régional de l’Alimentation)

Mail : sral.draaf-grand-est@agriculture.gouv.fr

Tel. (pôles inspections) :

  • Strasbourg (départements 67, 68) : 03.69.32.51.65 ou standard : 03.69.32.51.68
  • Metz (départements 54, 55, 57, 88) : 03.55.74.11.42 ou standard : 03.69.32.51.68
  • Châlons-en-Champagne (départements 08,10, 51, 52) : 03.26.63.54.27 ou standard : 03.26.66.20.06

Liens utiles