Contenu

Evaluation de l’état sanitaire de massifs de chênes - deuxième étape

Comme durant l’hiver 2019-2020, le DSF (Pôle Santé des forêts) s’est consacré en 2021 à la mise en œuvre du protocole dédié à l’évaluation de l’état sanitaire des chênes. Ce sont sept massifs supplémentaires du Grand Est qui ont bénéficié d’une expertise sanitaire.
Pour rappel, l’objectif était de faire un état des lieux de la situation sanitaire de quelques chênaies emblématiques dans la région et de revenir dans 5 ans pour caractériser une éventuelle évolution sur ces massifs.
Vous retrouverez tous les détails de cette action, qui a donc été déployée au cours des deux hivers derniers, Evaluation de l’état sanitaire de massifs de chênes – Enquête 2020-2025

Au total, ce sont :

- 11 massifs notés dans la région Grand Est ;
- 516 points d’inventaires pour 10 320 arbres notés ;
- + de 500 km parcourus pour couvrir 75 000 ha de massifs à dominante de chêne ;
- 30 Correspondants-Observateurs du DSF et plus de 50 participants (gestionnaires, propriétaires, stagiaires,...) mobilisés par le Pôle et impliqués dans ce travail exigeant et exemplaire.


Un premier commentaire

Au niveau national, cette première étape nous permet de constater une proportion assez importante d’arbres dépérissants et très dépérissants dans le grand quart Nord-Est.

Dans le Grand Est, il est a noter également que les situations sont très variables d’un massif à l’autre. Rendez vous dans 5 ans pour voir comment la situation aura évolué au sein de ces peuplements fragilisés par des stress hydriques à répétition et plusieurs agents biotiques (défoliateurs, oïdium...)