Contenu

Bien manger/PNA
La politique nationale de l’alimentation

La politique de l’alimentation, reconnue comme très structurante par l’ensemble des acteurs, a permis d’engager jusqu’à présent de nombreuses actions. Afin de donner une lisibilité accrue au Programme National pour l’Alimentation (PNA) et lui insuffler un nouvel élan, l’action de l’État est désormais recentrée sur quatre priorités :

  • la justice sociale,
  • l’éducation alimentaire de la jeunesse,
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire dans un contexte de renforcement de
  • l’ancrage territorial des actions menées et de mise en valeur de notre patrimoine alimentaire.
 
Justice sociale

Plus de quatre millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire en France, l’enjeu de justice sociale pour les populations les plus démunies est donc fondamental. Le don alimentaire est un des leviers d’action essentiel.

L’accent est mis également sur les projets fédérateurs combinant l’aide alimentaire et les actions d’accompagnement éducatives et sociales. Le développement des chantiers d’insertion, des jardins potagers collectifs sont des exemples à privilégier.

 
Education alimentaire de la jeunesse

• Les Classes du Goût
« L’alimentation ne doit plus être une source d’interrogations ou d’inquiétude »
L’apprentissage du goût commence dès le plus jeune âge grâce notamment à la multiplication des actions à l’école.
Action destinée aux enfants des écoles élémentaires mais également aux périscolaires, il s’agit de former les encadrants à la méthode d’éducation au goût.
Développer le goût et la connaissance des aliments, apprendre à goûter par le jeu et l’éveil et favoriser ainsi la diversité de l’alimentation des enfants, tel est l’objectif de cette action pédagogique.

• Un fruit pour la récré

Un fruit pour la récré est un programme dont l’objectif immédiat est la consommation supplémentaire d’un fruit par enfant et par semaine tout au long de l’année afin de redonner l’habitude, le goût et le plaisir aux enfants de consommer des fruits.

• Plaisir à la cantine

Considérant que la restauration collective représente un véritable enjeu éducatif dans tous ses aspects tant alimentaires, sociaux, culturels, économiques, réglementaires que de santé, « Plaisir à la cantine » a été conçue comme un dispositif complet d’accompagnement valorisant le temps du repas au sein des établissements.

Ce dispositif est structuré autour d’une charte d’engagement et d’un cursus complet de formation s’adressant à l’ensemble des acteurs de la restauration collective.

 
Lutte contre le gaspillage alimentaire

Pourquoi lutter contre le gaspillage ?

- Pour s’engager concrètement contre les dérives de la société de surconsommation
- Pour protéger l’environnement en économisant des ressources et en réduisant la production de déchets.
- Pour retrouver du pouvoir d’achat

Le gouvernement français a fixé un objectif ambitieux : la diminution par deux du gaspillage dans notre pays d’ici à 2025.

Site du ministère :
http://agriculture.gouv.fr/anti-gaspi

 
Ancrage territorial et patrimoine alimentaire

La diversité des aliments et des recettes est une richesse qu’il nous faut transmettre aux générations futures. Promouvoir notre patrimoine est une force économique et culturelle.

L’ancrage territorial à travers notamment l’approvisionnement de proximité de la restauration hors domicile constitue un levier d’action essentiel au développement économique et social des territoires en offrant un débouché important aux filières agricoles.