Contenu

Bois énergie

Le bois énergie représente près de 45 % de la production primaire d’énergie renouvelable en France. Il constitue la première source d’énergie renouvelable, devant l’hydraulique (22 %), les biocarburants (11%), les pompes à chaleur (6%) et l’éolien (6%) [1].
Le coût des énergies fossiles, leur perspective d’amenuisement et les objectifs de lutte contre le changement climatique favorisent le développement des combustibles ligneux. Le dioxyde de carbone relâché dans l’atmosphère au cours de la combustion du bois est celui qui a été absorbé par les arbres au cours de leur croissance. On estime que la consommation de 4 stères de bois en remplacement d’1 tonne de pétrole permet d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 2,5 tonnes de CO2.

jpg - 579.3 ko

La France est le premier pays européen consommateur de bois de chauffage, principalement utilisé par les ménages dans leurs systèmes de chauffage traditionnels. L’utilisation du bois comme source d’énergie doit encore s’y développer, dans le respect de la hiérarchie des usages et des impératifs de gestion durable des forêts, pour atteindre les 32% d’énergie renouvelable que s’est fixée la France à l’horizon 2030 dans le cadre de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

jpg - 28.3 ko

Le bois bûche est souvent utilisé par les particuliers, mais de nouveaux produits sont apparus comme la plaquette forestière et les granulés bois (pellets), qui présentent une meilleure efficacité énergétique et un plus grand confort d’utilisation. Des démarches de qualité existent, qui offrent des garanties quant à la nature du produit, son degré d’humidité, son pouvoir calorifique, la quantité vendue. On peut citer en particulier la marque collective « France Bois Bûche », qui fait l’objet de déclinaisons en régions. En plus des particuliers, le bois énergie est utilisé par les collectivités (réseaux de chaleurs dans les communes pour le chauffage des bâtiments publics, établissements d’enseignement,...) ou par les industries.

Les appels à projets pour des installations industrielles
Depuis 2009, l’ADEME a lancé 7 appels à projets, dits « BCIAT », visant à susciter le développement de projets de production de chaleur à partir de biomasse dans l’industrie, l’agriculture, et le tertiaire. Ces appels à projets portent sur la réalisation d’installations industrielles assurant une production énergétique annuelle supérieure à 1 000 tonnes équivalent pétrole. Le dernier appel à projets, en cours, est l’appel à projets BCIAT 2016, pour lequel la phase d’appel à candidatures se déroule jusqu’au 29 janvier 2016.
De même, depuis 2003, le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a régulièrement décidé de recourir à la procédure d’appel d’offres prévue à l’article L.311-10 du code de l’énergie pour soutenir la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de biomasse. La gestion de ces appels d’offres (rédaction du cahier des charges, procédure d’appel d’offres, instruction des offres) est confiée à la commission de régulation de l’énergie (CRE). Un cinquième appel à projets, dont le cahier des charges a fait l’objet d’une consultation publique en septembre 2015, devrait intervenir en 2016.

Les projets des particuliers
Pour plus d’informations sur le bois énergie, dans le cadre d’un projet de chauffage au bois, sur l’approvisionnement en bois, bûches, plaquettes ou granulés, sur les aides existantes et les avantages fiscaux, contacter l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

En téléchargement :
Guide pratique de l’ADEME « se chauffer au bois », 2014 (format pdf - 1.8 Mo - 27/11/2015)
Plaquette France Bois Forêt « Le bois, la première des énergies renouvelables, 2013 (format pdf - 2 Mo - 27/11/2015)

[1] Source : Chiffres clés des énergies renouvelables - édition 2014 – CGEDD