Contenu

Conjoncture animale Grand Est, de juillet et août 2017

Les livraisons régionales totales de lait de mai et juin restent inférieures à celles enregistrées depuis plusieurs années, associées à une baisse constante du nombre de producteurs. Seules les quantités de lait biologique livrées aux opérateurs marquent une légère augmentation. Parallèlement, les prix payés aux producteurs demeurent supérieurs à ceux de l’an dernier, une trentaine d’euros les mille litres de plus qu’en 2016 sur le premier semestre pour le lait conventionnel. Les cours de la viande bovine et porcine sont légèrement supérieurs à ceux de 2016, autour de 20 centimes de plus le kilogamme sur mai et juin, tandis que ceux des ovins remontent après quatre mois difficiles (entre 30 et 60 centimes sur les deux mois). Le volume des abattages en nombre de têtes de bovins est plutôt orienté à la hausse en mai et en juin, contrairement à ceux des ovins et porcins, inférieurs aux volumes de 2016.