Contenu

Des apprenants de l’enseignement agricole témoignent au Conseil de l’Europe

700 élèves mobilisés pour le vivre ensemble

A l’occasion de la clôture du Mois de l’autre, la Région Grand Est a réuni 700 élèves de la Région Grand Est au Conseil de l’Europe le 25 avril 2019.

Pour la 1ère fois depuis 2004, de jeunes élus, représentants de l’enseignement agricole du Grand Est, ont participé et témoigné des actions et initiatives portées dans leurs établissements respectifs contre toutes les formes de discrimination pour une humanité pleine et entière.

La journée a été rythmée par des échanges entre les jeunes, les élus, les personnels et des invités de marque tels que Daniel GUINIER, expert en cybercriminalité auprès de la Cour pénale internationale de la Haye avec pour ambition pour les jeunes de se reconnaître mutuellement dans le respect des différences de chacun et favoriser le vivre ensemble.


La question du harcèlement est au cœur de la vie des lycéens

Gauthier JOST, étudiant préparant un Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) en viticulture-œnologie au Lycée des Sillons de Haute-Alsace à ROUFFACH (68), a été invité à s’exprimer, en sa qualité de représentant du Conseil régional des délégués élèves et étudiants de l’enseignement agricole public du Grand Est, devant l’assemblée :
« […] La question du harcèlement est au cœur de la vie des lycéens. Les brimades, les moqueries, la mise à l’écart, le harcèlement, les phénomènes de bouc émissaire, sont autant de signes de rejet de l’autre. Et c’est de cela dont il est question : de se respecter dans nos différences. Accompagnés de Julie CHAVAGNEUX, chargée de mission à la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (service régional de la formation et du développement), nous avons, tous ensemble, avec les autres délégués des lycées agricoles du Grand Est, mené une réflexion sur les discriminations, l’antisémitisme, et la haine anti-LGBT. »

Des tables rondes avec plusieurs ministres

« J’ai ensuite été chargé de porter nos idées au Conseil national des délégués élèves et étudiants de l’enseignement agricole public. Nous avons été concertés pour savoir quelles politiques éducatives mettre en œuvre. Nous avons ensuite participé à la rédaction d’un appel à projet Egalité-diversité, avec le Bureau de la vie scolaire, étudiante et de l’insertion (au Ministère de l’agriculture et de l’alimentation), afin d’organiser un évènement sur le thème de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Le projet devra se faire en partenariat avec une association. Nous allons ensuite réaliser des vidéos et pocket-films pour sensibiliser sur le harcèlement et les discriminations.
Certains délégués nationaux et moi-même avons ensuite été conviés au Salon de l’agriculture pour participer à des tables rondes pendant trois jours, auxquelles étaient successivement invités Jacqueline GOURAULT, Ministre de la cohésion des territoires, Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d’Etat chargé du numérique et Gabriel ATTAL, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’éducation nationale. Pour finir, nous avons pu rencontrer Didier GUILLAUME, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’éducation nationale, Muriel PENICAUD, Ministre du travail et François DE RUGY, Ministre de la transition écologique, ainsi que le Directeur Général de l’Enseignement et de la Recherche, M. Philippe VINÇON. »

Ainsi, les projets portés par l’enseignement agricole, soutenus par la Direction régionale de l’agriculture de l’alimentation et de la forêt, au travers de son Service régional de la formation et du développement et de son Service régional de l’alimentation, ainsi que par ses partenaires territoriaux dont le Conseil régional du Grand Est et l’Agence régionale de santé, permettent véritablement le développement de l’engagement citoyen des jeunes, leur insertion scolaire et sociale.

Rendre notre monde plus vivable, plus juste et plus durable

Et Gauthier JOST, de conclure :
« N’oublions pas : L’engagement, c’est faire des promesses et s’y tenir. C’est clamer la solidarité, l’altruisme, et s’y tenir. L’engagement c’est contribuer, à sa manière, à rendre notre monde plus vivable, plus juste et plus durable, pour les générations à venir d’abord, et ensuite pour nous même. »