Contenu

Dossier n°3 : Classification des exploitations du Grand Est - Analyse des indicateurs économiques de 2010 à 2017

La période 2010-2017 a connu des épisodes conjoncturaux mouvementés, qui ont eu des conséquences économiques diverses sur les dominantes définies dans les parties précédentes de cette étude. En moyenne, les exploitations montrent une dégradation des différents indicateurs économiques pour les dominantes Elevage et Grandes cultures. A l’inverse, la dominante Cultures permanentes, avec notamment ses exploitations strictement viticoles, garde des résultats bien supérieurs. L’agrandissement des structures a souvent permis de limiter les baisses de résultats. Cependant, l’investissement qu’il nécessite, d’autant plus s’il est incité par les bons résultats économiques, s’avère une démarche aléatoire pour la pérennité des exploitations. En effet, il alourdit l’endettement, alors que beaucoup d’incertitudes pèsent sur l’évolution des marchés.