Contenu

Etude n°2 : Pratiques phytosanitaires dans le vignoble champenois en 2016

L’utilisation de produits phytosanitaires, mesurée par l’indice de fréquence de traitement (IFT), est en moyenne plus intense sur le vignoble champenois (IFT de 23,4 en 2016) que sur l’ensemble du vignoble français (IFT de 15,3 en 2016). Cela s’explique par une utilisation accrue des fongicides : l’IFT fongicide est de 18,6 sur le vignoble champenois en 2016, contre 10,9 sur le vignoble français.
En raison de conditions météorologiques plus rudes en 2016 qu’en 2013, l’IFT moyen a progressé sur l’ensemble du vignoble français (14,7 en 2013 contre 15,3 en 2016) et sur le vignoble champenois (21,4 en 2013 contre 23,4 en 2016).
L’enherbement permet de réduire l’utilisation d’herbicide : il est pratiqué sur 24 % du vignoble champenois, contre 52 % du vignoble français.