Contenu

Fourrages et prairies

Filière légumineuses fourragères
La culture de luzerne destinée à la déshydratation affiche en 2019 un rendement dans la moyenne quinquennale. Par contre, les rendements des autres prairies artificielles, davantage impactées par la canicule, sont en retrait de 13 % par rapport à la moyenne (7 tonnes de matières sèches par ha, soit 1 tonne de moins que la moyenne quinquennale). Perspectives pour 2020 : La luzerne déshydratée profite actuellement de la fermeté des prix générée par deux années de sécheresse. Les stocks n’ayant pu être reconstitués, le marché en 2020 devrait être comparable à celui de 2019. Face aux attentes sociétales françaises et aux besoins alimentaires mondiaux, la filière est dans l’attente de nouvelles opportunités dans le cadre du verdissement de la future PAC.