Contenu

Chaîne alimentaire : maîtriser les risques d’actions malveillantes, criminelles ou terroristes

alimentation alimentaire terrorisme IAA agriculture DRAAFAu sens du plan Vigipirate, la vigilance correspond à la posture permanente de sécurité. Elle se traduit par la mise en œuvre d’un socle de mesures d’intensité variable dans le but de renforcer au quotidien la sécurité de tous.

Le terrorisme ne se cantonne pas à l’usage d’armes à feu, d’engins explosifs, ou d’opérations suicidaires à l’aide de véhicules ou d’aéronefs.

En matière alimentaire, l’enjeu est d’éviter la mise en danger de la population du fait d’actions de malveillance utilisant le vecteur alimentaire, par la mise en œuvre d’une protection renforcée de l’ensemble des circuits d’exploitation et de distribution de la chaîne alimentaire.

Un guide de recommandations a été établi pour aider les professionnels de la chaîne alimentaire à mettre en œuvre des mesures de prévention et de protection pour réduire les risques auxquels les aliments sous leur contrôle pourraient être soumis, par suite d’actions de nature malveillante, criminelle ou terroriste. Les mesures de sûreté proposées s’inscrivent en complément des dispositifs de sécurité sanitaire déjà existants pour prévenir le risque de contamination accidentelle (règlements sur l’hygiène des denrées alimentaires).

jpg - 613.4 ko

Il est de la responsabilité de chaque professionnel de décider, dans une démarche volontaire, de ce qui convient pour son établissement en fonction de sa propre analyse de risques et de ses possibilités. Les mesures prises se déclinent alors au travers d’un plan interne de gestion de la sureté de la chaîne alimentaire opérationnel et régulièrement évalué.

Pour en savoir plus :
- guide de recommandations pour la protection de la chaîne alimentaire contre les risques d’actions malveillantes, criminelles ou terroristes, disponible sur le site internet du MAAF