Contenu

Mesures contre la PPA dans le Grand Est (24/10/2018)

Depuis le 20 octobre 2018, la zone d’observation renforcée est réduite à 53 communes des départements des Ardennes, de la Meuse et de la Meurthe-et Moselle. La zone d’observation est également réduite et n’inclut plus le département de la Moselle. Elle comporte désormais 60 communes.

Les contours de la Zone d’Observation et de la Zone d’Observation Renforcée peuvent être visualisés ci dessous :

jpg - 690.5 ko

Les résultats favorables obtenus après quatre semaines de recherche intensive et de dépistage des sangliers trouvés morts le long de la frontière franco-belge confirment l’absence de cas de peste porcine africaine (PPA) dans la faune sauvage et le statut indemne de la France.

Le détail des mesures et les arrêtés ministériels sont disponibles sur le site du ministère de l’agriculture http://agriculture.gouv.fr/ppa-les-mesures-specifiques-dans-la-zone-dobservation-renforcee

La prévention de la peste porcine africaine est l’affaire de tous : éleveurs, chasseurs, professionnels de la filière porcine mais aussi tous les citoyens.

Le virus de la PPA n’est pas dangereux pour l’homme mais il peut survivre des mois dans les produits à base de porc ou de sanglier. Il faut donc éviter de ramener ce type de produits depuis les pays déjà infectés (Europe de l’Est) et ne jamais jeter ses déchets alimentaires en forêt. Il est rappelé qu’il est interdit de nourrir des porcs avec des déchets de cuisine.

Plus d’informations sur le site du ministère de l’Agriculture : http://agriculture.gouv.fr/peste-porcine-africaine-ppa-agir-pour-prevenir