Contenu

Partenariat DRAAF Grand Est - Université de Lorraine : Forum de l’orientation post-BTSA et mobilité internationale.

Le 24 janvier 2018 a été marqué par un double évènement dans les locaux de la Faculté de Sciences et Technologie de l’Université de Lorraine à Vandoeuvre (54).

Un partenariat renouvelé et renforcé

Tout d’abord la signature par Pierre MUTZENHARDT, Président de l’Université de Lorraine et Sylvestre CHAGNARD, Directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, d’une convention de partenariat. Héritage d’un partenariat précédent entre l’Université de Lorraine et la DRAAF Lorraine, cette convention étend dorénavant à toute la région Grand Est le cadre de référence dans lequel s’inscrivent les collaborations entre les établissements publics locaux d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA) et l’Université de Lorraine de manière à assurer un accompagnement des porteurs de projet. La cohérence de ces projets est assurée par un comité de pilotage commun aux deux signataires.

Cette convention vise également à approfondir les domaines de collaboration entre les deux institutions :

  • dans le domaine de la recherche et de l’innovation :
    les exploitations agricoles rattachées aux EPLEFPA constituent des terrains d’expérimentation privilégiés pour les constituantes de l’Université de Lorraine (dont l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires – ENSAIA) qui concourent à l’innovation et au développement agricole ;
  • dans le domaine de la formation continue des personnels de l’enseignement agricole : l’évolution des publics accueillis par l’enseignement technique agricole, leurs caractéristiques et leurs exigences appellent une adaptation de la pédagogie : L’Université de Lorraine, à travers ses Unités de Formation et de Recherche (UFR) notamment celles spécialisés dans les sciences neuro-cognitives peuvent contribuer à accompagner ce changement ;
  • dans le domaine de la lutte contre le décrochage scolaire :
    les établissements d’enseignement agricole qui dispensent également des formations supérieures courtes (BTS Agricole) accueillent dans le cadre de stages passerelle des étudiants des filières scientifiques en situation de décrochage scolaire ;
  • en matière d’élévation du niveau de qualification des professionnels dans les secteurs de l’agriculture, de l’alimentation et des services en milieu rural :
    La promotion de la poursuite d’études des étudiants issus de l’enseignement technique agricole constitue un enjeu majeur pour les armer face aux évolutions futures de leurs métiers, des contextes socio-économiques aux interconnexions désormais internationales auxquelles ils seront confrontés tout au long de leur vie professionnelle.

Forum de l’orientation post-BTSA et mobilité internationale

Illustration concrète de la mise en œuvre de cette convention, l’ONISEP Grand Est, la DRAAF Grand Est et l’Université de Lorraine ont organisé parallèlement à cette signature un forum de l’orientation et de la mobilité internationale pour les étudiants préparant un BTS Agricole (BTSA) dans les établissements publics de la région.

Ont donc pris la route pour Nancy près de 300 étudiants des quatre coins de la région (depuis St-Laurent dans les Ardennes ou Rouffach dans le Haut-Rhin pour les plus éloignés) pour assister de 10 heures à 16 heures à plusieurs conférences puis à des ateliers thématiques traitant :

  • des possibilités d’orientation, des opportunités de poursuites d’études en université (notamment pour décrocher une Licence Pro) ou en école d’ingénieur (Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires à Nancy – ENSAIA, Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg - ENGEES)
  • des services offerts par l’université et les Centres Régionaux des Œuvres Universitaires (CROUS) pour l’accompagnement de la vie étudiante ;
  • des bénéfices personnels et professionnels d’une mobilité internationale dans les cursus de formation avec notamment l’intervention du Centre Régional d’Information Jeunesse (CRIJ) qui a accompagné les étudiants volontaires dans la construction d’un projet de mobilité et de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) qui a entre autres présenté le service civique international.
    La journée a été ponctuée par un déjeuner commun en restaurant universitaire pour faire découvrir aux étudiant un des aspects de la vie d’un campus.

Au cours des conférences et ateliers, l’accent a été mis sur les bénéfices attendus en terme d’insertion professionnelle et de niveau de rémunération procurés par l’élévation du niveau de qualification des étudiants de l’enseignement agricole, notamment au regard du processus de Bologne, et par la mobilité internationale.