Contenu

Questionnaire propriétaires pour simplification des aides au renouvellement

Felix Bastit, ingénieur élève Ponts, Eaux et Forêts, en cours de formation au Master « Politique et Action Publique pour le Développement Durable » (AgroParisTech et Ecole des Ponts et Chaussées). réalise actuellement un stage sur la problématique de la crise scolytes et plus spécifiquement sur le renouvellement des peuplements forestiers en forêts privées et communales sur le massif des Vosges.
Les objectifs de son travail sont d’identifier les effets des crises répétées sur les propriétaires forestiers (sur leur revenu, mais également sur leur vision de la forêt et leur motivation à renouveler leurs peuplements) et de définir des façons de les accompagner pour assurer la transition du massif résineux des Vosges.

Pour la forêt communale, un échantillon de 12 communes a été sélectionné (travail conjoint avec l’ONF, la fédération des COFOR et des élus des communes) afin de mieux comprendre les déterminants du réinvestissement forestier. Des données de l’Observatoire des finances et de la gestion publique ont aussi été exploitées.

En ce qui concerne la forêt privée, des entretiens ont été organisés avec des propriétaires pour soulever les freins aux aides déjà existantes.

Afin d’approfondir la recherche de moyens de simplification de ces aides et des pistes de réponses aux incertitudes des propriétaires, un questionnaire a été élaboré, basé sur la méthodologie du « choice experiment », afin de mieux analyser les préférences des propriétaires forestiers pour plusieurs solutions.

Tout propriétaire forestier qui s’estime concerné est invité répondre, même en dehors du massif Vosgien.

Après une phase de test, nous diffusons désormais largement ce questionnaire, accessible sur une plate-forme en ligne (nécessitant moins de 10 minute pour y répondre) :
- Lien pour les communes
- Lien pour les privés

Nous vous serions reconnaissants d’utiliser vos réseaux et vos sites internet (CNPF, COFOR...) pour informer de ce travail et inviter les propriétaires privés et communaux à répondre à ce questionnaire idéalement avant fin juin 2020.
Nous sommes conscients que la méthode peut sembler un peu "théorique" pour un propriétaire ou un gestionnaire. Elle a le mérite d’être complémentaire de la consultation et la concertation mise en œuvre auprès des acteurs régionaux dans les groupes de travail, dont ce comité régional de crise forestière.

Vous noterez qu’un certain nombre de points, parfois sensibles (aide pour les protection de gibier, taux de diversification...), ont été considérés comme des « prérequis » pour pouvoir prétendre à une aide « reboisement après scolytes ». Il est important de préciser que ce choix - permettant de réduire le nombre de variables possibles - relève à ce stade d’un choix méthodologique, qui ne préjuge pas du dispositif définitif d’aide au réinvestissement forestier des parcelles scolytées, en cours de construction.

Félix Bastit achève bientôt sa dernière phase de terrain et de rencontre avec les propriétaires privés et communaux, son stage se terminant fin juin ; ce travail donnera lieu à un rapport de thèse de master.