Contenu

Retour d’expérience du domaine viticole d’Avize Viti Campus sur le réseau "Avize Zero Herbicide"

Enjeux techniques et environnementaux

jpg - 30.2 ko
Travail du sol à cheval

Le lycée viticole de la champagne est depuis toujours un précurseur de la viticulture champenoise. Le domaine viticole de la champagne gère près de 8ha de Chardonnay. Nous sommes sensibles à la pression sociétale qui nous encourage à réduire l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèses. Nos actions ce sont traduites par une forte réduction d’utilisation de ces produits, une certification VDC depuis 2014 et HV3 depuis 2017 Avec récemment, la certification en agriculture biologique sur une partie des parcelles du domaine viticole, nous nous engageons vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement et innovantes. Nous avons comme objectifs d’être la vitrine et la représentation des innovations de la Champagne. Pour cela, nous mettons en place beaucoup de pratiques innovantes sur notre domaine viticole : travail du sol à cheval, travail en plein mécanique, écartement des rangs d’1,50 m, programme de traitement en agriculture biologique, utilisation de la technologie UV-C.
Nous proposons aux étudiants de tester des technologies innovantes et expérimentales. De ce fait, nous mettons en place des essais en agroécologie sur différentes thématiques : couverts végétaux hivernaux, test de nouveaux outils de travail du sol, tests d’intrants et de fertilisants.
Nous avons également une mission d’accompagnement auprès des viticulteurs. Depuis 2017, nous accompagnons en collaboration avec une maison de champagne et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, des viticulteurs s’engageant dans une démarche de réduction des produits phytosanitaires.

jpg - 30.4 ko
Test de travail du sol

La démarche zéro herbicide sur le domaine viticole
Depuis plusieurs années, nous avons une réflexion sur l’utilisation d’herbicide dans nos vignes. Nous avons débuté dès 1988 par l’enherbement des inter-rangs sur une partie de nos parcelles. Nous nous sommes ensuite adapter au climat et au terrain, en effet, l’enherbement, même inter-rang créait une concurrence hydro-azotée trop élevée. Le travail du sol mécanique a débuté dans nos parcelles il y a une vingtaine d’année puis nous l’avons généralisé pour ne plus utiliser d’herbicide et réduire la concurrence hydrique. En 2020, nous avons réalisé notre première campagne sans herbicide avec du travail du sol intégral. Pour cela, nous utilisons plusieurs techniques au cours de la campagne en fonction des parcelles : travail du sol à cheval, éco-pâturage, travail du sol mécanique avec des outils spécifiques. Chacune des parcelles est gérées en fonction de son enherbement présent en début de campagne, de sa portance, de son accessibilité et de son potentiel de salissement.

Accompagnement de viticulteurs, le projet Zéro Herbicide
Le projet d’accompagnements Zéro Herbicide passe par des rencontres et des formations de viticulteurs partenaires d’une Maison de Champagne. Selon, leurs souhaits, les viticulteurs sont aidés dans leurs démarches quelques soit leur situation. Les formations font appel à des intervenants extérieurs qui ont une connaissance pointue des thèmes abordés. Ce sont souvent des thèmes d’actualité comme par exemple, la gestion de la flore des vignes, le réglage du matériel de travail du sol et la découverte de pratiques agroécologiques.
Ces formations permettent aux viticulteurs d’aller vers des démarches toujours plus résilientes et efficientes.

jpg - 9.8 ko
Couvert végétal sur l’inter-rang

Perspectives
Dans notre environnement, les principales contraintes du travail du sol mécanique sont la gestion de l’enherbement. En effet, cela créé rapidement une concurrence hydro-azotée dans nos vignes à forte densité (10 000 pieds par hectare). De ce fait, les passages sont fréquents. De plus, les outils sont très spécifique dans ce vignoble étroit, ils sont donc onéreux. Ce qui rend le travail du sol cher et fastidieux.
Une des solutions serait de limiter le travail du sol dans l’inter-rang (moins de passage par exemple). Pour cela, nous réfléchissons à l’implantation de couverts végétaux hivernaux. Ils ont plusieurs avantages en fonction des espèces utilisées dont le couvrement du sol en hiver. Par ailleurs, le fait de les détruire en ne laissant qu’un paillage (faucher) limiterait la pousse des autres plantes et éviterait, au moins, un passage de travail du sol dans l’inter-rang.
Une autre solution, en discussion dans la Champagne, serait l’augmentation de l’écartement entre rangs. D’une part, cela diminuerait la concurrence hydro-azotée entre la vigne et le couvert végétal. Par ailleurs, les outils de travail du sol pour rang large sont moins onéreux et le temps de passage à l’hectare est plus court.

Le domaine viticole d’Avize Viti Campus en quelques mots
10 ha en Chardonnay dont 3.7 ha en propriétés, 3.4 ha en métayages et 3 ha en prestations de service.
3 salariés qualifiés
1 projet d’exploitation détaillé en trois axes :
-  le savoir-faire : certification, entretien des sols protection raisonnée, conduite de la vigne, expérimentations
-  Le faire - savoir : transmission de savoirs, animation et participation aux projets territoriaux
-  Le savoir-être : amélioration de l’organisation du travail et définition des risques au travail