Contenu

Séminaire des personnels de direction de l’enseignement agricole du Grand Est, dans les Vosges.

M. Bourel, DASEN des Vosges, Mme Bossy, directrice de la DRAAF et M. Béjot, chef du SRFD {JPEG}Mardi 21 septembre, les directeurs et directrices des 40 établissements de l’enseignement agricole du Grand Est, publics comme privés, se sont retrouvés en séminaire animée par la DRAAF, dans les locaux de la MFR de Bulgnéville dans les Vosges.

Après un premier séminaire de ce type en 2019 et après avoir dû annuler la 2éme édition en 2020, la DRAAF Grand Est a choisi de réunir à nouveau les responsables de l’enseignement agricole en région pour travailler à des thématiques communes à tous les établissements, publics comme privés.
La matinée a été consacrée à un sujet délicat à gérer, complexe mais pouvant concerner n’importe quel établissement : la prévention de la radicalisation et la gestion des suspicions ou des situations avérées. Différentes interventions ont permis d’informer les participants sur ce phénomène, les moyens de le détecter et d’en gérer les conséquences, ceci après le témoignage du directeur d’un EPELFPA et de la directrice d’une MFR de la région, confrontés tous les deux au problème fin 2020.
Les échanges de l’après-midi ont porté sur les missions et attendus des –nouveaux- représentants de l’enseignement agricole au niveau départemental, auprès des DASEN. Conformément aux consignes de la DGER, 10 directeurs d’EPLEFPA de la région se sont vus confiés cette nouvelle mission. Mais quel(s) contour(s) doit-elle avoir ? Qu’en attendent les directeurs d’établissement mais également les DASEN ? C’est en présence du DASEN des Vosges, M. Emmanuel Bourel, que l’auditoire a pu débattre de ces questions.
Ce séminaire a donc permis, comme la 1ère édition, de faire travailler et réfléchir ensemble les directeurs et directrices sur des thématiques concernant EPLEFPA comme établissements privés, mais a également favorisé les contacts et échanges directs. Comme l’a souligné Anne Bossy, directrice de la DRAAF Grand Est, l’expérience, jugée positive par l’ensemble de l’auditoire, sera comme prévu, pérennisée chaque année. Confrontés à de nombreuses problématiques identiques, le réseau des établissements agricole du Grand Est a tout intérêt à poursuivre les nombreuses collaborations qui se mettent en place sur la région, à commencer par ces séminaires. Rendez-vous est donc pris en juin ou septembre 2022 pour la prochaine édition.Une assistance studieuse {JPEG}