Nouvelles zones réglementées influenza aviaire dans le Grand Est autour de foyers dans la faune sauvage.

publié le 14 janvier 2022

Point de situation au 13/12/2021

Dorénavant, la région Grand Est compte 3 zones réglementées pour l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), toutes situées autour de foyers dans la faune sauvage.

En plus de la zone de contrôle élargie à toute la zone à risque particulier (ZRP) de la Woevre (55/54), ont été instaurées :

  • une zone réglementée (51/55) suite à un foyer (oies sauvages) détecté à Belval en Argonne,
  • une zone réglementée suite à un foyer (cygnes contaminés) détecté à Ennery en Moselle.

Les mesures applicables dans le milieu naturel différent légèrement d’une zone à une autre, elles sont adaptées localement en fonction des risques locaux.

A ce jour, dans le Grand Est, aucun élevage commercial n’est infecté par le virus de l’IAHP.
Un foyer dans un élevage de la région, perturberait fortement les échanges commerciaux. Pour éviter une dégradation plus importante de la situation sanitaire, vis-à-vis de cette épizootie, toutes les mesures suivantes doivent être scrupuleusement respectées aussi bien en élevage que dans le milieu naturel.

  • Les mesures spécifiques en zone réglementée autour des foyers du Grand Est chez les oiseaux sauvages :
    AP-IAHP_Woevre_55-54_du_03_12_2021 (format pdf - 1.6 Mo - 13/12/2021)
    AP-IAHP_51-55_BelvalEnArgonne_du_10_12_2021 (format pdf - 857.6 ko - 13/12/2021)
    AP_IAHP_57_Ennery_du_10_12_2021 (format pdf - 494.9 ko - 13/12/2021)
  • Les mesures renforcées de prévention, partout ailleurs dans la région, suite au passage au niveau de risque élevé début novembre, sur l’ensemble du territoire métropolitain :
    - mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours ;
    - interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés ;
    - conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d’appelants ;
    - interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France jusqu’au 31 mars ;
    - vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.
    Ces mesures s’accompagnent d’une surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux et non commerciaux).

Pour connaitre la situation en Europe et dans le reste de la France :
lien Ministère de l’Agriculture
lien plateforme ESA