Documentation technique

publié le 2 avril 2020
Dépérissement du hêtre

Des dépérissements de hêtres, principalement causés par les périodes de sécheresse à répétition
depuis plusieurs années, ont été mis en évidence dès l’automne 2018. Au cours du printemps 2019, ils se sont confirmés par des observations multiples (retard au débourrement, mortalité de branches, dégradation des houppiers, présence de suintements sur les troncs...) et ont été formalisés à l’occasion de plusieurs tournées forestières associant les gestionnaires (ONF, CRPF), le département Santé des forêts (pôle du Grand Est et experts nationaux) et la recherche (Centre INRA de Champenoux).

C’est dans ce contexte printanier et de début d’été 2019, fortement marqué par les difficultés de débourrement, que des consignes visant à évaluer les dépérissements des hêtraies sont proposées aux gestionnaires par le DSF.
En outre, une quinzaine de placettes semi-permanentes ont été mise en place courant de l’été 2019 sur les secteurs concernés par les dépérissements : elles seront notées pendant 5 ans pour suivre les trajectoires de récupération ou de dégradation des hêtres selon la sévérité des symptômes initiaux.