Contenu

Levée de mesures de lutte et de surveillance contre l’introduction du virus de la PPA

L’arrêté ministériel du 19 octobre 2018 relatif aux mesures de prévention et de surveillance contre l’introduction du virus de la PPA depuis le foyer découvert en Belgique en septembre 2018 à une dizaine de kilomètres de la frontière française vient d’être modifié.

Suite au recouvrement du statut indemne de la Belgique le 21/12/2020, il prévoit de lever l’intégralité des mesures de lutte et de surveillance. En particulier les mesures de dépeuplement de la zone blanche, d’analyse et de destruction des venaisons sont levées. La clôture électrique mise en place sur une partie du linéaire frontalier avec la Belgique va être rapidement démontée.
Seule sera conservée et maintenue en état la clôture grillagée jusqu’en mars 2022, en cohérence avec le calendrier belge de sortie de crise.

La gestion de crise qui a mobilisé l’ensemble des acteurs concernés
(services de l’Etat, chasseurs, louvetiers, éleveurs, vétérinaires, propriétaires et gestionnaires forestiers) s’est donc avérée être une pleine réussite. La principale mesure de lutte, la mise en place en janvier 2019 d’une zone blanche transfrontalière totalisant en France une superficie de 300 km2, un linéaire de 132 km de clôture grillagée semi-enterrée et 1 361 sangliers abattus, a démontré son efficacité et confirme les résultats probants déjà obtenus en république Tchèque entre 2017 et 2019.

Pour autant, le virus de la peste porcine africaine continue à circuler activement dans de nombreux pays, notamment d’Europe de l’Est générant un risque d’introduction en France non plus par propagation depuis un foyer identifié mais par un transport accidentel lié à une activité humaine. La vigilance de tous reste donc indispensable :

  • D’une part voyageurs , transporteurs, éleveurs, chasseurs, doivent appliquer rigoureusement les consignes de prévention ;
  • D’autre part la découverte de cadavres de sangliers en forêt quel que soit l’endroit doit être signalé rapidement. C’est la découverte et l’analyse rapide des premiers cadavres retrouvés à Etalle qui a permis de circonscrire le foyer belge, d’éviter une trop grande dispersion du virus et ainsi de réussir à résorber le foyer.

ppa {PNG}Pour plus d’informations,
Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : https://agriculture.gouv.fr/comment...
Plateforme d’épidémiosurveillance en Santé Animale (ESA) : https://www.plateforme-esa.fr/page/...
DRAAF Grand Est documents PPA : https://draaf.grand-est.agriculture...